Construction de logements locatifs intermédiaires à Paris

Parmi les solutions proposées par la ville de Paris pour faciliter l’accès aux logements des classes moyennes dans la capitale, la construction de logements intermédiaires lancée fin juillet par la Mairie de Paris n’est pas sans faire débat. Situés dans le nouvel éco-quartier Clichy-Batignolles du 17ème arrondissement, ces 107 nouveaux appartements en cours de construction seront exclusivement dédiés à la location auprès des classes moyennes. Très présents dans la capitale, ces foyers peinent en effet à accéder au marché immobilier. Ce nouveau projet concrétise ainsi l’engagement de la mairie de Paris de solutionner ce problème en dédiant 20% des surfaces pour la construction de logements locatifs intermédiaires. Une mesure encourageante mais exécutée dans la précipitation faisant redouter une manœuvre politique plutôt qu’une mesure de fond en faveur d’un meilleur accès au logement pour les classes moyennes.

Un projet mixte à destination des classes moyennes

Mené conjointement par la Mairie de Paris et la Société Nationale Immobilière (SNI), ce projet répond à plusieurs objectifs. Tout d’abord, il rentre dans le cadre du programme de logements diversifiés et mixtes. L’immeuble verra donc cohabiter des habitations à loyer maitrisé, des logements sociaux, un EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) et des commerces. De plus, ce projet tend à proposer des solutions de logement pour « ces personnes aux revenus trop élevés pour le locatif social, mais pas assez importants pour l’accession à la propriété ou le parc privé » comme l’a souligné Anne Hidalgo. Par ce biais, la Maire de Paris espère maintenir l’intérêt des classes moyennes pour la Capitale.

Une solution de logement attractive

Les prix de ces nouveaux appartements sont particulièrement attractifs : les loyers sont en moyenne 20% en dessous des prix pratiqués par le parc privé. A titre d’exemple, un T3 sera loué 1346 € / mois contre 1612 en tarif habituel. Pour certains logements le m² tomberait même autour de 10 € alors que la moyenne de la capitale s’élève environ à 29€/m². Plusieurs types de surfaces ont été construits, allant du studio au F5. L’empreinte écologique n’a également pas été négligée. En effet l’immeuble s’insère dans le Plan Climat de la municipalité en étant conçu pour optimiser ses performances énergétiques. Le rez-de-chaussée accueillera normalement 3 établissements commerciaux dont un supermarché et un boulanger. Autre atout majeur : la proximité directe des transports. Entre des loyers défiant toute concurrence et un cadre de vie des plus agréables, l’immeuble de Clichy Batignolles a tout pour plaire. Cependant, sa construction a soulevé de nombreuses contestations.

Des logements qui créent la polémique

Premier point sensible, la rapidité de la mise en place de la loi sur les logements intermédiaires initiée par Anne Hidalgo. L’ordonnance de création a été délivrée le 19 février 2014 et les statuts officiellement promus le 23 juillet 2015. Soit 3 jours avant l’inauguration… Des délais qui frisent l’exceptionnel. Les détracteurs dénoncent une manœuvre politique. A l’approche des prochaines élections, la Maire de Paris est soupçonnée d’avoir accéléré le processus d’adoption de la loi.

Le coût de la construction a également fait polémique. Un tel chantier représente un investissement d’environ 40 millions d’€, ce qui représente une subvention de 120 000€ par appartement. A noter que la Mairie a concédé à une minoration du prix du terrain de 10 millions d’€ afin de pouvoir proposer un niveau de loyer au plus bas. Le sujet est d’autant plus brulant que la municipalité veut réitérer l’opération au long terme. Dans l’optique du PLI (Prêt Locatif Intermédiaire), la Mairie de Paris souhaite la construction annuelle de 1500 logements afin de subvenir aux besoins des classes moyennes en habitation. Soit un coût qui risque de s’impacter directement sur les impôts locaux.

Alors que les premiers locataires sont déjà installés à Clichy, deux autres projets sont déjà en cours pour fin 2015, avec la livraison de 86 logements dans le 19ème arrondissement et 60 Boulevard Mac Donald. Ce plan de logement vient soutenir le dispositif Multiloc dont nous vous parlions en mars dernier. Il vise à pousser les propriétaires à remettre à la location des logements vacants avec des loyers peu chers en contrepartie d’avantages financiers.

Page 1 of 2 | Next page