Immobilier locatif : faut-il faire des travaux en 2017 ?

Immobilier locatif : faut-il faire des travaux en 2017 ?

Quand on est propriétaire d’un bien en location, il est nécessaire au bout d’un certain temps d’entamer quelques travaux de rénovation pour l’améliorer. Avec la mise en place en 2018 du prélèvement des impôts à la source, l’année 2017 ne sera pas fiscaliser afin d’éviter aux particuliers de supporter des prélèvements trop lourds. Pour les propriétaires, est-il judicieux de faire des travaux en 2017 pour pouvoir bénéficier du crédit d’impôt en 2018 ?

Quels types de travaux sont concernés par les déductions d’impôts ?

Rénover un appartement ou une maison représente généralement un budget assez conséquent pour un propriétaire. Selon la nature des travaux à effectuer les propriétaires peuvent bénéficier de déduction d’impôts. Par exemple des travaux relatifs à l’isolation thermique, chaudière et chauffage, équipement pour la production d’énergie renouvelable, pompe à chaleur, équipement de récupération d’eau de pluie, et équipement à destination pour les personnes âgés ou handicapées sont éligibles à des réductions fiscales.

Déduction d’impôt : que se passera-t-il en 2018 ?  

Dès 2018, une nouveauté apparaitra sur notre fiche de paie : l’impôt sur le revenu sera directement prélevé à la source. Pour une transition sereine entre le prélèvement annuel et le prélèvement à la source, l’année 2017 sera considérée comme « une année blanche ». Cela signifie que l’impôt sur le revenu sera remplacé par un crédit d’impôt équivalent, le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement (CIMR). Cependant ce dispositif ne prend pas en compte les déductions possibles en cas travaux pour les propriétaires.

Pour éviter que certains contribuables reportent leurs projets de travaux, l’Etat a décidé de mettre en place une dérogation. Elle permettra aux propriétaires de rénover leurs logements en bénéficiant quand même de la réduction d’impôt.

La nouvelle loi prévoit que le revenu foncier de 2017 soit calculé avec déduction fiscale des travaux engendrés et payés en 2017 et le revenu foncier de 2018 sera calculé selon la moyenne des travaux entre 2017 et 2018.

Applications concrètes

Cas n°1 : Le propriétaire fait des travaux uniquement en 2017

Vous réalisez des travaux à hauteur de 20 000€ en 2017 et rien en 2018. Vous pouvez alors déduire 20 000€ de travaux sur vos revenus en 2017 et 10 000€ en 2018 soit 50% du montant total des travaux effectués en 2017.

Cas n°2 : Le propriétaire fait des travaux en 2017 et 2018

Vous réalisez des travaux à hauteur de 20 000€ en 2017 et 10 000€ en 2018. Vous pouvez alors déduire 20 000€ de travaux sur vos revenus en 2017 et 15 000€ en 2018 soit 50% du montant total des travaux effectués en 2017 et 2018.

Cas n°3 : Le propriétaire fait des travaux uniquement en 2018

Vous ne réalisez pas de travaux en 2017 mais 20 000€ de travaux en 2018. Vous ne déduisez rien de vos revenus de 2017 mais déduisez 10 000€ en 2018 soit 50% du montant total des travaux effectués en 2018.

En tant que propriétaire, si vous pensez effectuer des travaux, il sera plus intéressant sur le plan fiscal de les commencer dès 2017 car ils seront plus bénéfiques pour l’année fiscale de 2017 et 2018 que si vous souhaitiez attendre 2018 pour les réaliser.

10avr

Laissez une réponse

Switch to our mobile site