Des seniors qui préfèrent redevenir locataires ?

Face aux difficultés économiques de ces dernières années, les habitudes de logement des séniors ont bien changé. Alors qu’avant la retraite était synonyme d’achat d’une maison, ce n’est plus le cas aujourd’hui.

En effet les personnes âgées se mettent à vendre leurs propriétés pour redevenir locataires.

Des maisons qui coutent chères

Cette tendance a été mise en lumière par une enquête réalisée par Orpi et reprise sur Europe 1. Il est expliqué que ce choix est motivé par les couts importants d’entretien d’un logement quand on est propriétaire. En effet en tant que locataire, les frais relatifs à l’entretien sont pris en charge par les agences ou le propriétaire. Cela permet également d’avoir un pouvoir d’achat un peu plus important.

Ce nouvel engouement pour la location est une véritable aubaine pour les agences immobilières. Les personnes âgées sont en effet des clients plutôt surs et ayant un capital important. Le senior est le locataire idéal pour les bailleurs : ce sont des habitants respectueux, qui posent rarement des problèmes de voisinage et n’ont presque pas de défaut de paiement. Cependant, il faut penser que les logements doivent être adaptés (fauteuil roulants, équipements de salle de bains, etc…)

 

Mettre de côté pour les descendants

Les seniors sont aussi à un âge où ils envisagent de placer leur argent pour l’avenir de leur descendants. La vente d’une maison permet donc de mettre de coté via des assurances vie.

Pour plus tard, cela évite aussi souvent aux enfants et petits enfants d’avoir à payer eux même la maison de retraite. Face à un nombre croissant de personnes âgées dans la population, les solutions de prise en charge de plus en plus couteuses.

 

Anticiper la perte de mobilité

Ce retour à la location s’explique enfin par la perspective de perte de mobilité des séniors. 70% des personnes âgées vivent dans une maison mais seulement 6% sont équipés contre le handicap. De plus la majorité est excentrée des villes. Si pour certains ce problème est encore lointain, anticiper le besoin devient une vraie préoccupation.

Souvent les personnes âgées se séparent de leur maison pour se rapprocher des centres villes et de leurs facilités (médecins, magasins) face à la possibilité d’une perte d’autonomie et donc d’une incapacité à conduire. De plus louer un appartement neuf c’est s’assurer qu’il est adapté et équipé à la perte de mobilité.

Leave a comment